Dans le cadre de la Communauté créée par la Constitution française de la Cinquième République, le territoire de Mauritanie devient la République islamique de Mauritanie le 28 novembre 1958. Une Constitution est adoptée le 22 mars 1959 qui établit un régime parlementaire. La Mauritanie est la dernière des républiques de la Communauté à devenir indépendante le 28 novembre 1960. Le territoire mauritanien étant revendiqué par le Maroc, qui ne reconnaîtra l’indépendance de la Mauritanie qu’en 1969, son admission à l’ONU se heurte alors au véto soviétique et est retardée jusqu’au 27 octobre 1961.    La Constitution de 1959 est modifiée au moment de l’indépendance par une loi du 26 novembre 1960, qui accorde au premier ministre les prérogatives de chef de l’État. Une loi du 20 mai 1961, présentée comme une révision générale de la Constitution de 1959, rendue nécessaire par l’accession de la Mauritanie à l’indépendance totale, établit en fait une nouvelle Constitution de type présidentiel. Les attributions du premier ministre passent au président de la République et la responsabilité des ministres devant l’Assemblée est supprimée.    La Constitution de 1961 est révisée à six reprises entre 1964 et 1970 et régit la Mauritanie jusqu’au 10 juillet 1978 où le président Ould Daddah est renversé par un coup d’État militaire