Abdel Kader Ould Mohamed

6 aoûPublic
Aujourd’hui au conseil constitutionnel..
J’ai eu l’honneur d’être reçu en compagnie du premier groupe des élèves -conseillers juridiques de l’école nationale d’administration de journalisme et de magistrature ( ENAJM ) auxquels j’assure un encadrement dans le cadre de leur stage, par le Président du Conseil Constitutionnel.
Le Président Monsieur Mamadou Bathia était bien dans son élément et , par conséquent, il est permis de dire que les jeunes stagiaires ont eu droit à un leçon magistrale dans laquelle l’histoire du Droit public français alimentait dans une perspective de Droit comparé, un brillant exposé sur le rôle du juge Constitutionnel mauritanien dans l’ édification de l’État de Droit . Il semble que le contrôle à priori et à posteriori de la constitutionnalité des lois évolue lentement mais sûrement.
Il semble , également, que le Conseil Constitutionnel mauritanien s’achemine à jouer son pleinnement son rôle de garant , en dernier recours,des droits fondamentaux consacrés par le contrat social qui fonde la République.
D’ailleurs j’ai eu vent de cette grande ambition du Président du conseil Constitutionnel dans le bureau de l’enteprenante Secrétaire générale Bneta mint Alkhales laquelle , forte de son expérience comme directrice de l’institut Mauritanien des recherches scientifiques ( IMERS ) entend doter le conseil d’une bibliothèque générale de droit et de jurisprudence.
De même j’ai eu à sentir la pertinence des grands projets évoqués par le Président du Conseil Constitutionnel. dans une discussion préalable que j’ai eu l’honneur d’avoir
avec le distingué juriste Haimout Ba membre du conseil Constitutionnel .
Au total, j’ai eu, en écoutant Monsieur le Président expliquer avec une remarquable passion aux élèves sa vision du conseil Constitutionnel, la forte sensation qu’il
partage avec moi le désir ardent de contribuer à la diffusion de la culture juridique dans les institutions du pays .
J’ai eu l’impression qu’il souhaite voir cette occasion se répéte à l’infini pour qu’il puisse exposer devant les jeunes étudiants sa grande connaissance du droit public en théorie et en pratique..
et qu’il rêve de partager avec eux
,dans la cafétéria du tout nouveau siège flamboyant du conseil conseil lequel endosse le siège de l’ancien palais de justice devenu siège du Ministère de la justice, l’attachante histoire du droit Constitutionnel mauritanien .

AkM